Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 07:00

 

Assassins-Creed-Brotherhood-Cover-PS3

 

 

 

Contexte :

 

Assassin's Creed Brotherhood est la suite directe de l'excellent Assassin's Creed 2 sorti l'an passé. Cet opus reprend pour personnage principal Ezio Auditore, devenu un maître assassin à la fin de l'épisode précédent. La totalité du jeu se passera à Rome durant la faste période de la renaissance italienne.

 

A la fin d'Assassin's Creed 2 nous avions quitté Ezio en 1499 à Rome juste après sa rencontre avec la déesse Minerve dans une crypte cachée du Vatican. Son oncle Mario l'aide à fuir la ville, emportant avec eux la précieuse Pomme d'Eden.

 

00346548

 

Peu après (en 1500), nos deux compères rejoignent la Villa Monteriggioni pour y retrouver les leurs. Après un bref débrefing à sa mère (Maria) , sa soeur (Claudia), sa "copine" (Catherine Sforza) et Machiavel (un assassin), notre bel étalon italien va s'enquérir d'une nuit de repos bien méritée en compagnie de la séduisante Catherine Sforza. Mais au réveil, c'est un boulet de canon qui va réveiller nos deux tourteraux, le trou béant laissé dans le mur donnant une vue imprenable sur un paysage apocalyptique : la Villa Monteriggioni est assiégée par les troupes de Borgia ! tentant tan bien que mal de défendre sa cité promise à la ruine, Ezio va malheureusement devoir s'enfuir  en abandonnant la Villa et la pomme d'Eden et, blessé, va tomber de son cheval et sombrer dans le comas...

 

Pendant ce temps là, Desmond sort de sa réalité virtuelle crée par l'Animus et découvre que Lucy, Shaun et Rebecca l'ont emmené à Monteriggioni en 2012 : ce sera leur base pour plonger pour toute la durée de l'aventure...

 

00346549

 

Impressions :

 

J'étais résté sur un à priori assez positif en quittant Assassin's Creed 2. Certes le titre d'Ubisoft avait su me vendre du rêve avec ses reconstitutions historiques, ses graphismes somptueux et ses personnages attachants, mais le coup du renard consistant à proposer une partie du jeu déjà présent sur la galette en DLC après la sortie, m'avait franchement saoulé (voir mon article sur les DLC) ! La maniabilité d'Ezio était également irritante, tantôt superbe tantôt complètement lourde ce qui m'avait presque fait jeter ma manette par la fenêtre ! La perspective d'un Assassin's Creed 2.5 avec donc des graphismes certes toujours beaux mais identiques et la maniabilité un peu lourde m'avait laissé perplexe lors de l'arrivée des précommandes pour le jeu... Puis finalement je me suis laissé aller, me rappellant des bons souvenirs (et il y en a) de AC2 !

 

Force est de constater que le jeu n'est pas tout à fait un AC2.5 mais plutôt un AC2.8 ... Je joue sur les mots ? Ok j'avoue mais je vais m'en expliquer de suite. L'histoire reprenant immédiatement après la fin du deuxième opus, il était nécessaire de trouver une pirouette scénaristique pour faire perdre ses armes et sa force à notre héro Italien. Forcément si on avait du commencer le jeu comme on avait fini le précédent, ça aurait été beaucoup trop facile ! Et là je trouve que coté scénario les petit gars d'Ubi s'en sont sorti avec les honneurs, on a moins l'impression de redite des GOW par exemple (avec Kratos qui perd TOUJOURS ses pouvoirs en début de jeu...). Notre héro se retrouvant orphelin de maison mais également d'armure et d'armes, il n'a donc plus la résistance que lorsqu'il portait l'armure d'Altaïr !

 

00351480

 

L'autre peur qui m'avait un peu refroidi était la perspective de ne jouer que dans une ville... Certes Rome c'est grand mais quand on a eu l'habitude de se balader à Florence, Venise et j'en passe, ça laisse un peu suspicieux ! Et bien rassurez vous, il n'en est rien ! La grandeur de la ville (et de sa proche banlieue) est suffisament importante pour que l'on ne s'ennuie pas  une seconde ! En fait pour comparer ça me rappelle un peu le dernier Mafia 2 (voir ma critique ICI) qui poessédait un carte moins grande que son ainé certes mais tellement plus immersive... Donc voilà, un préjugé de moins, le jeu est tellement riche que Rome suffit amplement ! De plus, et ça c'est un sacré bonus, aucuns temps de chargement ne viendra perturber vos ébats ! Ben oui tout se passe dans la même carte !

 

La lourdeur d'Ezio ensuite... Ben elle est toujours là... Mais j'ai trouvé que c'était mieux ! Alors est-ce la méthode Coué due à la bonne surprise des temps de chargement et de la richesse du jeu... Je ne saurai vous dire... Mais j'ai trouvé ça bien mieux !

Ce qui m'avait saoulé à un point magistral dans le second opus c'était les partie d'escalades lourdingue avec timing... Souvenez vous, dans les tombeaux ! Et puis boujour la rédite, certes les lieux étaient parfois magiques mais la plupart du temps ça se ressemblait énormément... Et bien dans ACB, il y a des sortes de tombeaux, mais ils ne se ressemblent pas ! Certains sont exempts d'ennemis et joueront sur l'escalade et l'explo, d'autres au contraire seront des séries de guet-apens à déjouer... Et puis il y a les autres, qui eux sont carrément géniaux (course poursuite...) mais j'en dit pas plus !

 

00351481

 

Une des grandes nouveauté de AC2 était la gestion immobiliére, donnant un réel "plus" au jeu et permettant au joueur de faire une pose lorsque les filatures, assassinats et autres massacres commençaient à peser. En effet remettre à neuf Monteriggioni et voir la ville reprendre vie et s'embéllir donnait vraiment envie de faire des quêtes pour gagner de l'argent.

Dans ACB forcément Monteriggioni n'est pas à rénover et pourtant il y en aurait bien besoin ! Non non dans cet épisode vous allez rénover Rome... Le coté "cosi" de votre villa n'est donc plus trop là car vous ne redonnerez vie qu'à des échoppes (dont les banques qui font leur apparitions) ce qui est moins "beau" à regarder... Mais finalement ça passe très bien surtout que l'argent viendra très vite : à aucuns moments dans le jeu je n'ai été en galère financière ! Plus vous rénovez, plus vous touchez d'argent toutes les 20 minutes ! Vous pourrez aussi de vous payer des monuments que même les plus grand miliardaires actuels ne peuvent se payer ! :o

 

L'autre grande nouveauté de AC2 était l'apparition des voleurs, des mercenaires et des courtisanes qui permettait à Ezio de trouver un bon coup de main à chaque coin de rue !Les premiers pouvaient grimper partout, les seconds tapaient fort et les courtisanes faisaient diversion à merveille ! Rassurez vous, vous allez les voir...

La grande nouveauté de ce coté là es sans doute l'apparition de la guilde des assassins que vous allez gérer ! Recruter des assassins, les former en leur attributant des tâches où en les appelant à l'aide en cas de besoin ! 12 recrues possibles avec un niveau d'XP allant de 1 à Assassin (où ils auront le droit à un panel d'armes énormes) !!!

Ces recrues vous allez les trouver dans la rue, en mauvais posture généralement ! Après les avoir sauvé des gardes, vous pourrez les recruter ! Les recrues apparraissent sur la carte dès que vous détruisez une "tour de Borgia" , tours qui empèchent de rénover des batiments.

 

85896

 

En plus de ces nouveauté, ACB regorge de choses à faire ! Des drapeaux à décrocher (101 mais avec des cartes pour trouver leurs emplacements ) des plumes à trouver (10 mais avec carte aussi), des missions de guilde à foisons, des contrats d'assassinat, des reliques à trouver, des batiments anciens à rénover, des Templiers à débusquer, des souvenirs à dépoussièrer, des challenge d'entrainements... bref il y a énormément de choses à faire... Avec même un Fight Club ! :o

 

00351475

 

Coté Multi maintenant, j'ai passé quelques heures dessus mais pas assez à mon avis pour en avoir fait le tour ! Le "jeu" de base en multi est un système astucieux d'assassinats. On vous désigne une cible, et vous devez la tuer... Sauf qu'un autre joueur, voir même plusieurs, peut avoir votre avatar pour cible ! Il faut donc etre discret, rapide, efficace... Tous les sens sont en éveil ! Un système de scoring assez basique mais efficace qui note les assassinat en fonction de leur style : si vous tuer un gars en anonyme depuis les airs alors que celui-ci est déguisé, vous aurez le droit à bien plus de point que si vous le pourchassez en courant dans toute la ville 2 minutes avant de le poignarder ;). Plus vous monterez en niveau  ( de 1 à 50), plus vous débloquerez des items et autres techniques permettant d'être encore plus efficaces !

 

00337299

 

 

Mais place à la notation !

 

 

 

Notation :

 

1 - Graphismes

 

  Pas de nette amélioration depuis AC2 mais les graphismes n'en sont pas moins magnifiques ! La reconstitution de Rome est vraiment réussie et la profondeur de champ toujours aussi... ben profonde tient ! ;)

Un seul petit bémole c'est l'Animus qui a tendance à apparaitre un peu n'importe où... Genre sur une des missions il nous gache la vue vers la ville alors qu'on est assez en hauteur... dommage...

 

 

Note : 4  / 5

 

 

2 - Technique

 

  La fluidité n'est pas ce qu'on a vu de mieux (du moins sur PS3) mais le Framerate reste correct et ne gâche pas l'action malgrès le nombre de combatant assez important par moment. Le cheval par contre court au ralenti... Et oui c'est qu'entre temps Red Dead Redemption a révolutionné l'usage du cheval dans le jeu vidéo, difficile d'être cool après ça ! :p

Pas trop d'aliasing, coté tearing je n'ai rien remarqué de méchant. Vu le nombre de détails et la finesse des décors, le moteur s'en sort avec les honneurs encore une fois ! :)

 

Note : 4 / 5

 

 

 

3 - Gameplay et maniabilité

 

c'est toujours pareil. Un coup on trouve ça très pratique, un coup c'est la misère... Mais dans l'ensemble vu le nombre de commandes, le gameplay est quand même très bien conçu. Il faudrait juste selon moi améliorer le système de lockage d'ennemis qui pêche parfois !

 

 

Note : 4 / 5

 

4 - Scénario, durée de vie et rejouabilité

 

  Le scénario est toujours aussi bien foutu, et la durée de vie est exemplaire ! Après 18h passé sur le titre je n'ai toujours pas "tout fini à 100%" et je n'ai pas joué énormément au multi... On est donc bien situé dans la catégorie des open world !  La rejouabilité peut s'avérer intéressante mais pas non plus transcendante. Heureusement le multi vient revitaminer tout ça !

 

Note : 4 / 5

 

 

5 - Bande son

 

  De la même trempe que pour AC2, la bande son de cet opus cole parfaitement avec le jeu. Un style bien propre à la série mélangeant le classique avec des notes plus rock donnant un peu sur les deux époques disponibles dans le jeu ! Très bonne OST ! A noter cependant des soucis pour les dialogues. Même si la VF est de toute beauté, on a parfois un super écho quand on approche d'une église alors que les pnj qui parlent sont dehors... Un petit patch et l'affaire devrait être résolue ! :)

 

Note : 5 / 5

 

6 - Plaisir de jeu 

 

C'est bien simple je n'ai pas lâché le jeu jusqu'à l'avoir terminé. Un vrai titre chronophage qu'il vaut mieux éviter de lancer si on veut faire autre chose de sa journée/soirée ! Le scénario et les personnages sont très attachants et les missions tellement variées qu'on ne se lasse pas ! De toute façon le panel de choses à faire est suffisament large pour switcher d'une activité à une autre sans avoir envie de changer de jeu !

 

Note : 5 / 5

 

CONCLUSION

 

Encore un titre qu'il ne faut pas manquer et qui va donc venir plomber le portefeuille des gamers. Une fois de plus la mayonnaise prend et UBISOFT nous pond un jeu magnifique en reprenant sa vieille recette. La fin du titre (et quelle fin !) appelle de toute façon à un nouvel épisode que j'attendrais day one avec impatience !

Espérons que le tableau ne soit pas gâcher par des DLC pleuvant à foison (mise à part s'il sont gratuits) comme il est coutume chez Ubi ! :p

Et puis un petit Cocorico à l'équipe d'Ubisoft Annecy qui s'est chargé de la partie multijoueur ! Ca fait plaisir ! :)

 

Note générale  :  8.6 / 10

Partager cet article

Repost 0
Published by EL Puma - dans Tests
commenter cet article

commentaires

Marvelll 24/11/2010 14:35


Merci pour le test.


EL Puma 24/11/2010 14:46



Mais je t'en prie :)