Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 13:26

mod_article2627338_1.jpg

 

Contexte :

 

Jeu culte dans les années 90, Duke Nukem 3D devait voir sa suite l’immortaliser à jamais. C’était sans compter sur un développement catastrophique composé de rachat de studio, de changement d’équipe… Le tout mijoté pendant près de 14 ans ! Le Duke pourra t’il s’en sortir malgré tout ?

  

 Impressions :

 

La presse n’a pas été tendre avec ce dernier ( ?) opus et il faut dire qu’il y a de quoi être déçu ! 14 ans de gestation, 2 ou 3 annonces d’annulation pour finalement une sortie annoncée sous 1 an ou presque… De quoi laisser la place à l’accusation et peu à la défense… Duke est un mythe dans l’histoire du FPS, un ton décontracté et du blast à outrance, la recette qui faisait mouche à la fin du 20ème siècle avec Doom, Quake, Blood… ou seul Half Life pouvait s’enorgueillir d’un soupçon de réflexion ! Duke est donc une référence du passé, remixé sauce 2011 avec pour adversaires maintenant des jeux ultra réalistes aux graphismes bluffants et au gameplay impeccable. En gros on ne tire plus sur tout ce qui bouge, on doit parfois être discret, on ne peut plus porter 4 tonnes de matos, on se régénère en se planquant 5 min et il faut même recharger son arme dorénavant !

Duke est comme dans retour vers le futur 2, en train de découvrir que maintenant que le FPS est le genre roi et que malheureusement son nom n’est plus qu’un souvenir nostalgique pour la plupart des joueur, et même un truc de papy pour tous les nouveaux…

Mais heureusement les développeurs ont su entreprendre une sorte de « mise à jour ». Un peu de lifting graphique… Ah mais zut c’est toujours aussi carré… Bah c’est le charme vintage ! Bon maintenant coté gameplay… Ah mais on va remplacer la barre de vie par une barre d’égo pour faire drole et puis elle se rechargera toute seule pour s’adapter aux coutumes du genre actuel… Et puis seulement 2 armes transportable ça sera bien mieux !

Bref c’est fort de ce remake HD que notre macho man fait son apparition… Car oui maintenant Duke est un personnage à part entière à l’humour douteux qui sort vanne vaseuse sur vanne de cul dès qu’il en a l’occasion… Bon c’est pas trop grave ça encore, ça tranche avec les héros muets ou trop sérieux.  Tiens un truc qui était vachement sympa dans Duke Nukem c’était ce coté adulte avec les strip teaseuses. « Shake it baby » qu’il sortait le Duke en tendant un poignée de dollars ! Ca ça pourrait être cool, ce coté complètement 18+ qui pourrait justement changer la donne. Et bien il va falloir du temps avant de voir la première paire de seins ! Pire que ça le jeu s’engouffre dans un politiquement correct alors qu’au contraire un « no limit » aurait pu lui être profitable…

Allez place à la notation

 

 

Notation :

 

1 - Graphismes

 

On ne peut pas foncièrement traiter Duke Nukem Forever de jeu moche. Mais on peut dire que c’est franchement en dessous du standard actuel. Avec son style vintage pas vraiment assumé et la platitude des environnements difficile d’être cool. Coté texture y’a des choses bonnes mais tellement de moins bien qu’on a du mal à pardonner. 14 ans de développement ça laisse des traces mais de là à laisser passer ça…

 

Note :  2 / 5

 

 

2 - Technique

 

C’est fluide dans l’ensemble… mais les temps de chargement sont tellement long (parfois 40 secondes après une mort) qu’on en arrive à switcher en difficulté normale pour éviter d’avoir à patienter devant l’écran de chargement trop souvent ! Honteux… De plus les phases en véhicule (pas si mal) offrent un respawn immédiat en cas de mort… Incompréhensible !

 Les animations des PNJ sont trop saccadées, ça sent le jeu de 2003… Duke accuse sévèrement son age !

 Note :  2 / 5

 

 

3 - Gameplay et maniabilité

 

 Le gameplay est un peu lourdeau mais ça pourrait passer… Saut que l’arsenal super limité vient gâcher le plaisir oldschool qu’on aurait pu avoir à blaster un boss à tout va sans réfléchir ! En résumé là où Duke aurait pu sortir son épingle du jeu on se retrouve muselé par les règles du genre version 2011 (et encore même KZ3 a 3 armes) et paf… Les interactions avec les strip teaseuses ont même disparu ! Nan mais les gars faut arrêter là !

Quel foutage de gueule… Et encore je ne vous parle pas de l’IA complètement à la masse et des très (trop) nombreux bugs…

Cependant quelques bonnes idées de gameplay (la cuisine…) sauvent encore une fois le jeu du néant…

 

 

Note : 2 / 5

 

 

 

 

4 - Scénario, durée de vie et rejouabilité

 

Scénario de FPS un peu trop tourné vers l’humour très lourd du Duke ! La durée de vie de 10h est une surprise tant je pensais pouvoir torcher le jeu en 4 ! la rejouabilité aurait pu être intéressante pour se défouler mais les temps de chargement son si longs qu’on refuse de s’infliger ça une nouvelle fois. Le multi est complètement fade, répondant encore une fois à l’appel désespéré des éditeurs voulant « un jeu multi car en 2011 tout est multi »…

 

Note :  3 / 5

 

 

5 - Bande son

 

Le doublage français du Duke (Daniel Beretta) est le point positif. L’OST du jeu n’est pas fameuse mais les bruitages un peu « à l’ancienne » saupoudré des vannes parfois un peu lourde avec la voix de Schwarzy font sourire. Pour ça c’est réussi… Et ouais…

 

Note : 3.5 / 5

 

6 - Plaisir de jeu 

 

Malgré tout je ne peux pas qualifier Duke Nukem forever de mauvais. En fait les temps de chargement serait rapide que j’aurai même pu le qualifier de correct ou sympa. Fan du premier j’étais impatient de tâter une dernière fois la bête avant de la rendre aux abîmes auxquels elle appartient. Mais voilà comment perdre facilement 1 voir 2 points dans la notation (1 pour la technique et 1 pour le plaisir) ce qui est franchement dommage.

 

Note : 2,5 / 5

 

CONCLUSION

 

S’il avait été proposé à 20€ à sa sortie ou même 10€ en téléchargement, Duke Nukem Forever aurait pu se présenter sans honte dans le monde vidéo ludique actuel. Mais avec une sortie en grande pompe avec en plus une version collector pas mal du tout il devient trop difficile à défendre. Alors ouais je sais il a la moyenne avec ma notation car je pense qu’à tout petit prix (ce qui ne devrait pas tarder) il garde quand même ce je ne sais quoi qui fait qu’on a envie de l’essayer. Mais par pitié messieurs les éditeurs, laissez mourir le Duke cette fois-ci. Car même s’il « en veut encore » à la fin du jeu, la décence veut qu’on abrège ses souffrances. Duke n’est pas fait pour vivre de nos jours parmi les autres FPS, c’est triste mais il va falloir s’y faire. 

 

 

Note générale  :  5 / 10

 

Partager cet article

Repost 0
Published by EL Puma - dans Tests
commenter cet article

commentaires