Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 00:00

 

Gears_of_War_3_box_artwork.png

 

Contexte :

 

Licence phare de la console Next Gen Microsoft, Gears of War 3 est l’aboutissement d’une trilogie TPS narrant les aventures d’une troupe de soldats menée tambour battant par le très charismatique Marcus Fénix.

Tout juste 18 mois après avoir noyé la colonie Locuste et fait sombrer Jacinto, une partie de la CGU, dont l’équipe Delta,  a trouvé refuge sur le « nid de faucons », un cargo réaménagé en base. La  « tranquillité » de Marcus et de ses hommes va prendre fin avec l’arrivée du Président Prescott venu apporter un disque à Marcus contenant un message de son père. Mais ces retrouvailles vont prendre fin avec l’arrivée inopinée des « tiges » venues pour saccager un des derniers bastions de l’humanité…

 

Impressions :

 

J’ai toujours été fasciné par la série Gears of War, et pourtant jusqu’à cet épisode je n’y avais jamais joué ! En fait je me suis procuré le livre Aspho Field écrit par la scénariste de Gears of war 3 (Karen Traviss) et j’ai trouvé le background idéal pour un TPS guerrier ! Evidemment il n’est pas ici question de psychologie tordue (fort heureusement !) mais de l’aventure d’une troupe de soldat liés entre eux par le désir de survie face à une énorme menace. L’aspect post apocalyptique, la fraternité entre certains héros et bien sur l’action non stop m’avait donné très envie d’approfondir le sujet !

Et c’est chose faite avec l’acquisition il y a peu de Gears of War 3 (voir mon article ici) que j’ai terminé en un peu moins d’une semaine.

Dire que j’attendais ce jeu est donc un doux euphémisme car même si je n’avais encore jamais touché à la série j’étais déjà bien au courant des protagonistes et de leur passé. Marcus Fénix le charismatique Sergent de l’équipe Delta, Dominique Santiago l’éternel compagnon et frère adoptif (voir le livre Aspho Field) de Marcus, Anya qui prend les armes après des années de service au renseignement et à la logistique militaire, Baird et ses blagues à deux balles, Cole le gros nounours, etc...

 

J’ai donc eu l’impression de jouer avec des personnages que je connaissais parfaitement et ça c’est sympa !

Coté graphisme avec la PS3 on a été fortement gâté ces dernières années entre les Killzone, Uncharted, Infamous ou God Of War 3 bien évidemment, et c’est avec surprise que j’ai découvert le potentiel encore bien présent de la doyenne des consoles HD de salon (datant de 2005 quand même) en terme de plateforme. Effet de lumière, fluidité, graphismes fins… Tout y est !

Des TPS bien burnés j’en ai déjà fait (Uncharted 2, max Payne, Vanquish…) du coup ce style de jeu je le connais bien et je l’apprécie particulièrement ! Mise à part que dans le cas présent (et pourtant j’avais bien réglé le jeu sur la difficulté la plus difficile disponible) l’aventure est un peu trop facile. Il faut dire que l’IA de vos coéquipiers est bien fichue (un vrai esprit de corps !:D) et au moindre faux pas ils relèveront votre personnage avec rapidité et efficacité (du moins 90% du temps). Mais bon on s’en fiche car je n’ai pas acheté le jeu pour galérer mais pour m’amuser et ça ben justement c’est le point fort ! Avec un rythme soutenu mais étudié et ne laissant jamais la place à l’ennui ou la répétitivité (ce qui pour un TPS est assez rare), les petits gars d’EPIC ont vraiment pondu là un exemple en matière de level design et de gameplay. Les bourrins peuvent rentrer dans le tas à coup de Lanzor, les malins prendront à revers et les plus « fins » décapsuleront les locustes et autres Lambent à distance avec un fusil de Sniper : Tout est possible ! Et justement avec le coop à 4, c’est un bonheur de pouvoir varier les plaisirs ! J

La construction des niveaux est assez coloré (on n’est pas au niveau d’un Uncharted 2 cependant), ce qui évite d’avoir l’impression d’arpenter les mêmes niveaux les uns après les autres jusqu’à voir apparaître la fin du chapitre !

 

Les armes sont légions et toutes ont leur charme ! Depuis le hachoir locuste jusqu’au minigun en passant par les eternels Lanzor, fusil destructeur et autre fusil à lunette tout y est ! Même un arc à munition explosive et le fameux rayon de l’aube capable de faire plonger sur l’ennemi un laser meurtrier tiré par des satellites de combat !

 

Les munitions sont assez bien réparties et on n’est jamais en panne sauf si on s’amuse à jouer en « dément » (niveau de difficulté ++).

Les ennemis sont assez idiots et ne pensent pas toujours à vous déborder sur les cotés... Dommage ! L'IA est perfectible de ce point de vu là !

 

Bref en un peu moins de 10 heures on a bouclé l’ultime ( ?) campagne de la série et on a juste une seule envie : recommencer ! Car oui découper du Locuste à la tronçonneuse c’est un sport que je ne suis pas prêt d’arrêter !

 

Mais trêve de bavardage, place à la notation !

 

Notation :

 

1 – Graphismes

Excellents mais avec un brin d’Aliasing ce qui est un peu gênant pour une production de ce calibre… Les effets de lumière sont très bien maitrisé (éblouissements, …) et les visages parfaitement modélisés !

 

Note : 4.5 / 5

 

 

2 – Technique

Fluide, pas de chargements (ou pas longtemps), pas de gros bugs gênants, bref un modèle du genre (hein Dead Island ?).

 Note : 5 / 5

 

 

3 - Gameplay et maniabilité

Une accessibilité rapide et presque intuitive, des soldats pas si lourdaud que ça finalement : on s’amuse énormément et tout de suite !

  Note : 5 / 5

 

 

 

 

4 - Scénario, durée de vie et rejouabilité

 

Le scénario est bon et clôture la saga d’une manière assez bien pensée. La durée de vie est correcte en solo (pour le genre) et la rejouabilité est bonne si l’on aime les challenge ou chercher tous les items cachés !

La possibilité de jouer à 4 toute la campagne solo, de jouer avec ses potes en online, en local, en splité est juste énorme ! Enfin un studio qui a compris !

Le online et ses nombreux modes de jeux offriront de très nombreuses heures de jeux à ceux qui voudront en découdre ! De plus les éléments à débloquer sont légions et certains demanderont une assiduité et une patience digne d’un moine bouddhiste !:o

 Note : 5 / 5

 

 

5 - Bande son

Toujours présente quand il faut, discrète si besoin, épique par moment et même carrément triste parfois… Heu… Note maximale aussi ! J

Ah ouais y’a le doublage français qui n’est pas génial… Et la synchronisation labiale souvent aux fraises… Mais franchement ça ne m’a jamais posé soucis donc je n’en tiens pas compte !

Note : 5 / 5

 

6 - Plaisir de jeu 

 Je me suis tellement éclaté sur ce jeu qu’il me sera difficile de ne pas attribuer la note maximale ! A aucun moment je n’ai été lassé et j’ai presque même lâché une larme par moment ! Bref à consommer sans modération ! :o

 Note : 5 / 5

 

CONCLUSION

Gears of war 3 fait parti des titres qu’il faut posséder si l’on aime le genre TPS. Beau, fluide et avec un gameplay comme on aimerait en voir plus souvent, le titre d’EPIC tient le bon bout pour le titre de jeu de l’année 2011 ! En tout cas pour le moment il détrône pour moi Portal 2 et Infamous 2 (des styles bien différents on est d’accord). Mais les concurrents de fin d’année seront très difficile à battre car avec l’arrivée de Batman, de Uncharted 3 et de Assassin’s Creed Revelation, la course au titre va être longue (et encore je ne compte pas les Resistance 3 et autre Deus Ex Human Revolution que je n’ai pas encore testé) !

Mais là n’est pas le sujet, Gears of War 3 est une perle et sans doute l’un des plus gros titre de la console de Microsoft.

 

 

 

Note générale  :  9,83 / 10

 

Partager cet article

Repost 0
Published by EL Puma - dans Tests
commenter cet article

commentaires

EL Puma 07/10/2011 07:26


Salut ! :)
Ben en fait l'autre fois c'était une fausse manip' (la seconde fois ! :p) mais y'a pas de soucis j'ai des fois aussi des sessions avec des potes qui préfèrent rester avec des connaissances ! :)


Havocks 07/10/2011 03:34


Ravis que ca te plaise...
Acheter une console pour un jeu, c'est toujours risqué (meme si ca t'ouvre l'accès a d'autres titres).

En tout cas, encore désolé pour l'autre soir..
Mais bon, comme je te l'ai dit en PM, mes amis sont un peu "extremiste" et ne comprenent pas trop que je puisse jouer avec des gens que je n'ai jamais vu.

En journée, je suis deja un peu plus disponible que les soirs :)