Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 18:55

Bonjour !

A cause du blog d'El Puma, je me remets à jouer. Probablement un peu trop, mais j'ai du temps de libre alors pourquoi ne pas en profiter pour se replonger dans ses classiques ? En plus je sais pas pour vous mais ici il fait un temps pourri et en plus y'a même pas de neige alors vraiment, sortir n'a aucun intérêt, déjà que de base y'en a pas beaucoup...

Bon mais du coup, ça vous fait des tests, plein de tests ! Souriez !

 

Aujourd'hui, je vais vous parler à nouveau d'un jeu de Megadrive. Hey oh arrêtez de râler vous dans le fond, vous allez finir par l'aimer cette console j'en suis sûre. Promis, je passerai prochainement à un classique de la Snes. Mais pour le moment, je vous présente un jeu qui mérite grandement sa place ici, sorti en 1995 : The Story of Thor.

http://img12.imageshack.us/img12/4544/0000059250.jpg

Il s'agit là d'un A-RPG (je ne vous ai pas prévenu, mais attendez vous à avoir principalement des RPG venant de moi, c'est mon truc ça.), vous y incarnez Ali, un jeune prince stylé Aladdin (il en a même le nom en plus... Ali, ça vous rappelle rien ? Vraiment rien ?), qui trouve lors d'une de ses parties de chasse au trésor, un bracelet en or qui chamboulera sa vie. En effet, déjà, ce bracelet d'or parle, et ça n'est pas quelque chose de très courant. Il vous racontera son histoire : il appartenait auparavant au puissant magicien Reharl et a le pouvoir de contrôler les esprits (eau, terre, feu et ombre), qui était opposé au magicien Agito et son bracelet d'argent, qui lui contrôle des armées de monstre. Les deux hommes s'affrontèrent et perdirent la vie, les bracelets sombrèrent dans l'oubli.

Malheureusement pour vous, l'esprit du bracelet vous explique que vous devrez de nouveau faire face au détenteur du bracelet d'argent.

http://img593.imageshack.us/img593/3831/thor1.jpg

Vous vous hâtez donc de rentrer dans votre village, qui se fait justement assiéger par des monstres qui étaient à votre recherche. Mais, armé de votre couteau suisse (bon j'exagère, votre coutelas) et de votre courage, vous les terrasserez. Déjà là, vous commencerez doucement à sourire. En effet, votre petit prince aventurier en herbe est certes habile avec son arme, mais pas que : vous découvrirez vite qu'il a un nombre d'attaques différentes tout à fait correct : coup de pied, coup de poing, saut mêlé à un coup de pied, accroupis... De plus, les combats sont en temps réels, ce qui joue beaucoup dans le dynamisme. Pas de coupure où les personnages se mettent en place, non non non, ici on y va, et on fonce ! A celui qui tapera le plus fort, et le plus vite l'autre ! (bon, l'ennemi étant globalement plutôt lent, vous n'aurez normalement pas trop de soucis à les enchainer) Vous devrez ensuite aller voir votre père au palais, qui vous apprendra votre quête : vous devrez contrer le possesseur du bracelet d'argent en partant à la recherche des éléments, à commencer par celui de l'eau. Et là, que du bonheur. La Megadrive n'a vraiment pas à rougir : les décors sont somptueux et détaillés, les couleurs sont agréables et pas trash du tout, c'est fin... C'est beau ! Et en plus, les univers sont variés ! A n'en pas douter vous prendrez plaisir à parcourir le monde d'Oasis (ouais bon, pour les noms ils se sont pas trop foulés, mais vu le reste on leur pardonne aisément).

http://img80.imageshack.us/img80/971/thor20.jpg

Et le mieux, c'est qu'il n'y a pas que les décors à être beau. En effet, vos ennemis ne sont pas en reste, les monstres qui croiseront votre route (les malheureux) sont variés : des soldats armés jusqu'aux dents, des serpents (pénibles à tuer, puisqu'il faut se mettre accroupi pour les frapper), des rats... Et les boss sont une véritable réussite dans ce jeu ! Hauts en couleur, convenablement animés (bon ça n'est pas non plus l'extase niveau animation, mais ça reste correct, même si à côté d'Ali c'est très nettement en dessous.) avec une difficulté bien dosée. Bref, la faune d'Oasis est aussi à découvrir.

http://img593.imageshack.us/img593/7785/thor3.jpg

D'ailleurs, en parlant d'ennemis, de combat par extension et donc d'items : Vous apprécierez pouvoir vous battre avec différentes armes, plus ou moins fortes, et plus ou moins résistantes (la plupart se cassent au bout d'un certain temps, vous obligeant à réutiliser votre coutelas. Pensez donc à utiliser correctement vos armes plus fortes, elles sont limitées.). Vos nouvelles armes vous donnent notamment de nouvelles attaques, la capacité par exemple de faire un tour complet avec votre épée si vous êtes entourés d'ennemis. Malgré tout, Ali reste très maniable et l'on n'a pas besoin de réfléchir pour faire des combinaisons d'attaques toutes plus destructrices les unes que les autres.

Et tout cela vous permets donc de gagner de l'expérience et monter dans les niveaux à l'aide de gros cœur.

 

L'autre gros point positif réside bien entendu dans les esprits. Vous pourrez en effet les utiliser comme bon vous semble, chacun ayant trois pouvoirs différents, cela vous fait donc douze techniques, et couplé à vos attaques cela vous fait une palette d'actions relativement large. De plus, ils sont très bien animés, et très beaux (Ifreet, il a complètement la classe). Vous avez aussi la possibilité de les améliorer à l'aide de cristaux de différentes couleurs suivant vos esprits, ce qui n'est pas négligeable non plus. Oasis contenant environ 400 cristaux, j'espère que vous avez un peu de temps devant vous pour tous les chercher.

http://img836.imageshack.us/img836/7614/thor4z.jpg

Le seul point négatif que je trouve à ce jeu, moi qui aime la musique et qui écoute certaines OST par plaisir, les musiques sont pauvres. On peut supposer qu'ils ont mis le paquet sur le système de jeu pour que le joueur se focalise lui aussi dessus, du coup ça se limite principalement à des sons d'ambiance (les sons des coups, la voix d'Ali ou des ennemis.). Les rares musiques n'ont rien de transcendant non plus. Dommage.

 

On pourra donc conclure que ce jeu est un jeu qui mérite d'être testé au moins une fois tellement il est beau et le scénario alléchant, d'autant plus que si vous souhaitez finir le jeu à 100%, vous devrez y passer aux alentours de 40h (mais 15 suffiront si vous souhaitez simplement vous occuper du scénario et que trouver toutes les armes/cristaux ne vous intéresse pas), ce qui n'est pas négligeable.

Non vraiment, je suis certaine que vous aimerez !

 

Gladii.

Repost 0
Published by EL Puma - dans Retrogaming
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 19:57

Certains auraient choisi de commencer par de grands classiques de la Snes pour se présenter. Final Fantasy, Secret of Mana... Non, moi, j'en ai un autre en tête qui mérite aussi sa place sur ce blog où je débarque avec mes petits souliers. En plus, même si je présenterai certainement les jeux dont je parle au dessus un jour, tout le monde les connait déjà (ou presque !), alors c'est même pas drôle... Bref ! Je suis Gladii, la petite nouvelle du blog, qui s'occupera principalement de la partie retrogaming pour laisser Monsieur le Proprio des lieux s'occuper du reste.

La Megadrive, autant dire que beaucoup la snobent, voire la dénigrent (à mon grand désespoir). Et pourtant, elle nous a proposé quelques perles. Notamment celle dont je vais vous parler ici : Soleil !

http://www.segasoluce.net/SegaSoluce/soluces_megadrive/soleil/soleil%27.jpg

Soleil... Soleil... Je sais pas si ça vous parle, mais moi je me rappelle très bien étant gamine, avoir regardé mon grand-frère y jouer dans le salon (j'ai peu de souvenirs où j'y jouais par contre, il ne devait pas me laisser approcher la console je suppose. Il faut dire que le jeu est sorti en 94, j'étais pas très âgée.). J'adorais le regarder jouer à ce jeu ! Raaah j'y repense avec un brin de nostalgie.

Hier, alors que je vagabondais en ville, mes pieds m'ont entrainée en direction d'un magasin de jeux retro. Et... Dans une vitrine... La megadrive et Soleil. Du coup, ça m'a donné envie de redécouvrir l'univers de notre petit personnage.

 

L'histoire est somme toute très simple : Vous êtes un adolescent venant de fêter ses 14 ans et, comme le veut la tradition dans votre village, vous devrez suivre les traces de votre père mort au combat en protégeant le village. Votre mère vous remet donc le bouclier et l'épée de votre père et c'est parti ! On peut déjà constater que les graphismes sont soignés, hauts en couleur, plutôt dans les rondeurs ce qui donne un côté assez enfantin et doux à l'ensemble. Vous constaterez rapidement que les décors sont variés. De plus, votre petit héros en herbe est très bien animé et fluide (contrairement à tous les autres personnages, mais c'est assez récurrent dans pas mal de jeux donc je fermerais les yeux sur ce détail), on prendra même plaisir à juste le voir gigoter.

http://img24.imageshack.us/img24/4830/soleil1t.jpg

Au début du jeu vous ne pouvez que frapper simplement avec votre épée. Vous devrez donc sortir de votre village et vous rendre au camp d'entrainement au Nord.

Un point négatif pour ceux qui, comme moi, aiment avoir le sentiment de pouvoir se déplacer où l'on veut : les différentes zones de jeu sont reliées par des axes et on ne peut pas en sortir. On est donc, entre chaque parties, coupé dans notre élan par ces satanés axes qui gâchent tout le plaisir du jeu (non, vraiment.).

http://img207.imageshack.us/img207/1774/soleil2.jpg

Rendu au camp, votre premier but sera de gagner suffisamment d'argent pour pouvoir acheter votre toute première technique (et la seule que vous achèterez) : la capacité de lancer votre épée. Oh tiens, parlons-en des techniques justement, puisqu'il s'agit du gros point positif du jeu à mes yeux. A un moment (j'vous dis pas où, ahah ! Ch'uis trop fourbe !), vous apprendrez à parler aux animaux (et perdrez la faculté de parler aux hommes, mais c'est un détail). Et grâce à cette toute nouvelle capacité, vous vous lierez d'amitié avec ceux que vous croiserez sur votre chemin. A savoir que chaque animal vous offre ses services. En effet, le pingouin gèlera les flaques de lave vous bloquant les passages, le guépard augmentera votre vitesse, le chat vous rendra une vie, et le papillon vous permettra de contrôler votre épée une fois lancée. Alors certes, certains vous serviront peu, mais avec 15 animaux avec vous, vous avez un choix d'équipiers assez large. A savoir que vous pourrez en équiper maximum deux avec vous, il vous faudra donc jongler entre chaque pour utiliser au mieux leurs capacités. Par contre, les animaux sont les seuls items utiles que vous trouverez. En effet, il n'y a pas de clé à chercher, pas d'équipement, rien. Malheureusement, de ce côté c'est très pauvre.

http://img193.imageshack.us/img193/275/soleil3.jpg

Un autre point noir de ce jeu sera sa durée de vie. En effet, 20h vous suffiront à torcher ce jeu (et encore, je suis franchement large en disant ça), et il n'y a pas de quêtes annexes pour y passer plus de temps. A moins que vous ne cherchiez toutes les pommes d'or (qui permettent d'augmenter votre maximum de vie), mais elles sont, pour la plupart, simplement sur les chemins, et même si vous ne pourrez pas toutes les récupérer lors de votre premier passage, vous n'aurez pas besoin de les chercher. Le jeu est, de plus, d'une facilité déconcertante. Si vous êtes aussi peu patients que moi, certains passages vous agaceront après quelques lancés d'épée ratés, mais les boss ne vous donneront aucun fil à retordre. Pire : certains se laisseront lamentablement mourir sans riposter. Blasant...

http://img687.imageshack.us/img687/4932/soleil4.jpg

En conclusion, on peut donc imaginer que ce titre, plutôt frais et coloré (et simple... *argh*) vise plutôt un public jeune ou nostalgique comme moi. Cela dit, il reste malgré tout un bon petit A-RPG à connaître à mes yeux et je ne peux que vous conseiller de l'essayer au plus vite.

 

Gladii.

Repost 0
Published by EL Puma - dans Retrogaming
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 10:08

fofcgb0f.jpg

 

Encore un mythe de la GameBoy, les tortues ninja ! Un jeu que j'ai dévoré étant gamin et que j'ai refais récemment pour vous chers lecteurs ;)

Teenage Mutant Ninja Turtles : Fall of the Foot Clan est un Beat Them all sorti en 1990 sur GameBoy. Développé par Konami, ce jeu était tiré directement de la célèbre licence télévisée Les Tortues Ninja.

 

bgb00010bgb00013

 

Le joueur pouvait au choix incarner l'une des quarte tortues, Donatello, Raphaël, Michelangelo et Leonardo, chacune possédant évidemment leur propre arsenal à savoir le "Bô" pour Donatello, les "Saï" pour Raphaël, les "Nunchaku" pour Michelangelo et les Katana pour Leonardo. Si les armes sont bien entendues très différentes au niveau utilisation dans le Bushido traditionnel, leur gameplay est somme toute assez proche dans le jeu, détail certe regretable quand on sait que la version NES proposait une allonge différente en fonction des armes.

 

 

 

Il était également possible d'utiliser le coup de pied sauté et les shuriken, le premier en sautant et en appuyant sur le bouton coup (paramêtrable), et le deuxième accessible en s'accroupissant et en appuyant toujours sur ce même bouton "coup".

 

bgb00016bgb00021

 

Le jeu se divise en cinq "niveau", les cinq étant accessibles dans le désordre au début de l'aventure.

Le joueur devra donc se débarasser de la totalité des hommes de main de Shredder et Krang afin de délivrer April O'Neil, la célèbre journaliste de Chanel 6 et amie des tortues retenue prisonnière.

 

Coté Gameplay il faut noter l'absence totale de système de vie. En effet une fois la barre de vie tombée à 0, la tortue ciblée est faite prisonnière et il faudra donc en choisir une autre, le joueur possédant donc 4 vies, ni plus ni moins. Si ce système est très similaire à la traditionnelle utilisation des vies, il faut reconnaitre l'originalité du principe.  La barre de vie est composée de 8 cases, les ennemis en enlevant plus ou moins lorsqu'ils arrivent à toucher la tortue. Il sera bien entendu possible de regagner quelques cases à l'aide de Pizza : deux carreaux pour une part de pizza et jusqu'à 4 pour une pizza complète.

 

bgb00015bgb00014

 

Les pizza peuvent s'obtenir de différentes manières, soit en tuant les ennemis, soit en attrapant un carton de pizza "au vol" soit en participant à des mini jeux cachés.

 

Contrairement aux licences récupérées dans les jeux vidéos actuellement, Fall of the Foot Clan peut se venter d'avoir su garder l'univers et le respect de la licence originale.

 

Coté graphisme, il faut admettre que le jeu est tout simplement magnifique et que la richesses des niveaux de gris définissant les fonds d'écrans est tout simplement bluffante pour l'époque. Il suffit pour s'en convaincre de jouer au niveau 3 se déroulant sur les toits de camions roulant sur l'autoroute.

 

bgb00020bgb00022

 

Les 4 tortues sont tout à fait bien réalisées et la fluidité des combats même si un peu lente permet une grande jouabilité.

 

A chaque fin de niveau il vous faudra affronter un boss:

 

- Bebop, l'homme Rhinocéros, qu'il vous faudra affronter à la fin du premier stage,

 

bgb00011bgb00012

 

- Rocksteady, l'homme sanglier, qu'il vous faudra massacrer dans le second stage

 

bgb00017bgb00018

 

- Baxter Stockman, scientifique transformé en mouche géante, qu'il vous faudra abattre dans le troisième Stage

 

bgb00023bgb00024

 

- Shredder, ennemi juré et chef du Foot Clan, qu'il faudra vous farcir au monde quatre

 

bgb00029bgb00031

 

- Krang, extra-terrestre et conquérent galactique de la dimension X, qu'il faudra tuer dans le monde cinq afin de terminer le jeu

 

bgb00034bgb00035

 

Les différents mondes sont bien entendus peuplés de différents ennemis, les mousers (robot smachoires inventés par Baxter Stockman), hommes du Foot Clan, rodneys (marteau piqueur à laser) et d'autres robots dont j'avoue ne pas me souvenir ;)

 

bgb00032bgb00033

 

Coté bande son il faut saluer le travail mémorable du compositeur Michiru Yamane qui a également oeuvré pour le non moins célèbre Castelvania. De mémoire aucun jeux de l'époques n'utilisaient si bien les possibilités de la petite portable de Nintendo. En effet la gamme des notes et sont utilisés est tout simplement étonnante surtout si on la compare aux musiques d'autres jeux de l'époque, Mario Land par exemple.

 

Voici d'ailleurs pour vous en convaincre deux extraites de bandes son.

 

Monde 4 : Sous terrain/marais

 

Monde 5 : Technodrome

Coté durée de vie, il vous faudra seulement une heure pour venir à bout du titre de Konami. Evidemment il vous faudra maitriser à certains passages mais rien de bien transcendant si l'on compare le titre à Ducktales ou The Simpsons par exemple. La version NES sortie la même année dans nos région et en 1989 au Japon et US, était réputée abusive coté difficulté ce qui a tranché radicalement avec sa petite soeur sortie sur GameBoy. Il est à noter cependant que la version GameBoy était prévue pour une portable et des trajets, ce qui rendait peut-être impensable d'opter pour un gameplay rigoureux demandant de longues heures de pratique.
bgb00037bgb00038
Vous l'aurez compris, Teenage Mutant Ninja Turtles : Fall of the Foot Clan est un jeu qu'il vous faut absolument dans votre ludothèque GameBoy. Le jeu regorge de savoir faire et est d'un grand plaisir de jeu. La durée de vie très courte pourra lui être repproché, mais l'absence de sauvegarde vous demandera quand même une grande concentration pour en venir à bout et pouvoir admirer le "générique de fin, rempli d'humour bien fidèle à la série... Et qui annonçait déjà le deuxième opus !
bgb00043bgb00045
Repost 0
Published by EL Puma - dans Retrogaming
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 13:22

1244755451-Duck Tales

 

 

Ca fait déjà quelques temps que je pensais me lancer dans la critiques de vieux vieux jeux. Quand j'étais môme, je n'avais pas de console. J'ai du attendre 14 ans pour m'acheter ma première GameBoy et mes premiers jeux ! Cependant j'ai quand même joué à de nombreux titres grâce aux divers prêts de mes camarades de l'époque !

Parmis mes nombreuses heures de jeux "chez les autres", j'ai surtout expérimenté la GameBoy, la NES et la MEGADRIVE.

 

Et du coup je me suis replongé récemment dans l'aventure et me ressortant les "hits" qui ont bercé mon enfance !

Je vous propose donc aujourd'hui la critique de Duktales, un jeu GameBoy qui m'a longtemps fait rager... et rêver ! :D

 

Ducktales (nom original de "La bande à Picsou") était édité par CAPCOM et sorti sur NES en 1989 aux Etats Unis. Porté sur GameBoy en 1990, Le joueur y dirigeait Balthazar Picsou, en quête de trésors légendaires à travers le monde.

Le jeu nous menait donc dans cinq contrées  assez bien représentées pour l'époque :

 

- L'Amazonie et sa faunes agressive

 

bgb00002

L'Amazonie et ses gorilles 

 

- La Transylvanie et son chateau des carpates

 

bgb00004

Le chateau des Carpates dans Transylvanie 

 

- L'Afrique et ses mines de diamant

 

bgb00007

Les mines de diamants en Afrique, une clé était necessaire pour y accéder... 

 

- L'Himalaya et ses sommets eneigés

 

bgb00008

L'Himalaya et sa faune agressive 

 

- La Lune et son vaisseau spacial

 

bgb00009Le vaisseau spacial dans le monde "Moon"

 

 

Bien entendu on retrouvait dans cette aventure la majeur partie des héros qui ont bercé notre enfance tant bien à la télé que dans Picsou Magazine à savoir Riri, Fifi et Loulou et Zaza les neuveux et nièce de Picsou, Flagada Jones, son pilote d'hélicoptère, Mamie Baba et ses gâteaux, Géo Trouvetou et Robotik. Chacun de ces personnages se voyait attribuer un rôle, Riri, Fifi, Loulou et Zaza indiquant ainsi des enigmes, Flagada Jones proposant un retour au menu principal et servant également de sauvegarde, Mamie Baba redonnant de la vie avec ses gâteaux . Robotik quand à lui n'intervient que dans le niveau "Moon", permettant ainsi l'accès au boss de fin de niveau.

 

Niveau Gameplay, Picsou pouvait au choix marcher en canard (elle était facile celle là je le reconnais :p), sauter sur sa canne et rebondir ainsi sur les obstacles dangereux comme les pieux ou les ronces mais aussi assomer les ennemis et se servir de cette même canne comme d'un club de golf afin de projeter des blocs de pierres ou de casser des coffres. Attention, il sera néamoins impossible à notre canard de rebondir sur la neige avec sa canne : une petite touche de réalité non négligeable !

 

 

Si le jeu s'avère assez court, il renferme quand même en lui une grande richesse, en effet des trésors cachés étant éparpillés un peu partout, il vous faudra bien explorer chaque niveau pour tous les trouver ! A noter aussi une grande possibilité de Scoring avec la rejouabilité des niveaux, le but étant bien entendu de devenir le plus riche possible.

 

La difficulté du soft était assez élevée, en effet on commençait l'aventure avec 2 vies et 3 barres de santé, un item caché pouvant vous en donner une quatrième (niveau Himalaya).

Il était donc nécessaire de faire preuve de Skills si l'on voulait voir la fin, certains niveau étant même particulièrement dur au niveau de la platteforme ("Moon" surtout). Les vies supplémentaires étaient assez peu nombreuses et bien dissimulées (1 voir 2 par monde), ce qui portait le total à une petite dizaine de vie, pas folichon quand on sait que les mobs repopent à la vitesse de la lumière et que le jeu demande quelques allé/retour dans les niveaux !

 

 

bgb00005

Miss Tick en Transylvanie

 

D'ailleurs parlons un peu des "méchants" ! Si les mondes sont peuplés d'une faune peu accueillante (gorilles, lapins, chamois, chauves souris, martiens, ...), les boss sont quand à eux tirés pour la plupart du "comics" original!

On retrouvait donc avec plaisir les Rapetouts, Miss Tick et également quelques personnages tirés de la série télévisée. Bien sur Gripsou fera également une apparition à la fin du titre.

 

Chaque boss donne accès à un trésors, et il y a 2 trésors dissimulés autre part, un dans les mines et l'autre sur la lune.

bgb00006

Trésors de Miss Tick

 

A noter aussi la présence d'un "True Last Boss" en Transylvanie, un canard Dracula, qui donnera enfin accès au trésors final à notre héro, s'il arrive à gagner la dernière course contre le légendaire Gripsou, ennemi juré de Picsou !

 

Coté graphisme, il est à relever une certaine finesse. Les personnages sont tous reconnaissables au premier coup d'oeil et les différents niveaux regorgent de petits détails assez amusants. Le jeu étant un portage de la version NES, les niveaux ont été raccourcis et les graphismes adaptés. Bien sur on est sur GameBoy et il est donc difficile de faire la fine bouche !

 

Coté musique la bande son est particulièrement réussie, on retrouve des thème sympathique pour chaque monde avec une variation du thème de "La Bande à Picsou" pour l'Amazonie (vidéo ci-dessous).

 

 

 

 

C'est un grand moment de nostalgie qui m'a envahit tandis que je rejouais à ce titre pour en faire une chronique, certains passages délicats étaient encore bien en mémoire !

 

En bref si vous avez encore une GameBoy et ce titre, je vous invite grandement à reprendre en main un des meilleurs jeux sortis sur la portable de Nintendo afin de replonger dans son ambiance riche... Ben riche comme Picsou d'ailleurs :D

Repost 0
Published by EL Puma - dans Retrogaming
commenter cet article